© Matteo Verzini.
Pour l’exposition «Seconde Peau», l’artiste Franck Pellegrino, nourri de ses pérégrinations ainsi que de son expérience dans le domaine du textile; décide de faire vivre la toile au-delà du mur, de la faire voyager à son tour. Comme les voiles d’un bateau, ces oeuvres-là quittent le cadre, prennent le large, se suspendent dans l’espace pour s’inviter dans un rapport à l’homme plus intime.

«Seconde Peau» pour l’habitat, «Seconde Peau» pour ceux qui la portent.

Pour cette première collection d’ «oeuvres-à-porter», le voyageur se retrouve à revêtir, sur son dos, les paysages qu’il traverse. Traces d’aventure rapportées, étendard d’une enfance en bord de mer, bribes de mondes imaginaires, ces pièces uniques cousues main par l’artiste rattachent à ces moments vivants de notre voyage personnel, presque initiatique, auquel nous sommes invités.

Dans cette exposition les toiles servent de fond aux vêtements. L’ oeuvre-à- porter est déracinée de ses origines de la toile textile, elle sort du motif pour prendre vie en trois dimensions, enfin suspendue dans le vide créant un sentiment de flottement propice au rêve.

Les matières se mêlent, tissant entre elles les souvenirs, les continents, jusqu’aux êtres humains.